Courir… en vrac!

course

Je flotte encore sur le nuage de ma participation au Disney Marathon Weekend et de la réalisation de mon demi-marathon, précédé de mon 5 km et mon 10 km… Tellement que je me suis retrouvée les pieds dans le vide et que ça m’a donné le vertige. Je ne savais plus trop comment reprendre bien dans mon entrainement et m’établir des objectifs.

Mais là, ça va mieux. Je me suis acheté le livre « Courir mieux » et je le trouve plus facile à comprendre que « Courir au bon rythme ». J’ai choisi un des programmes pour le 5 km en moins de 33 minutes et il semble me convenir. J’ai même réalisé des sprints à une vitesse que je n’aurais jamais cru atteindre! Bon, un virus m’a un peu affaibli, mais j’ai pu reprendre où j’avais laissé. Je ne ferai pas les quatre entrainements prévus, mais je crois être bonne pour trois. J’écoute mon corps, mais pas trop quand même.

Parlant d’objectifs… Mon principal objectif est maintenant d’améliorer ma vitesse et je me questionnais beaucoup à ce sujet. J’en ai parlé autour de moi, particulièrement auprès de mes amis coureurs, afin de trouver des pistes de solutions. Et je peux vous dire que celle-ci est simple… Et ce n’est pas moi qui l’ai trouvée, mais une amie coureuse (elle se spécialise en sentier et performe beaucoup). Je le vois encore, venir me voir dans mon bureau, la figure un peu contrite parce qu’elle ne voulait pas avoir l’air bête en me disant que tout ce qu’elle trouvait c’était de me dire de courir plus vite… Merci ma chère Kate, parce que tu as raison, pis ça marche! Bon, OK, je ne suis pas encore capable de courir des kilomètres à ce nouveau rythme, mais je fais des sprints du tonnerre. Et petit à petit, je vais y arriver. Faut que j’accepte d’affronter mes peurs et de lever ce blocage.

J’en ai un autre objectif, mais à plus long terme : un marathon! Je sais maintenant que j’ai l’endurance « mentale » pour être en mouvement durant 4 heures sans aucun problème. En ajouter une heure ne devrait pas être trop difficile. Sauf qu’au rythme où je cours présentement, j’en aurais pour 8 heures au moins!

Je réfléchis à ma saison estivale de compétitions. Bon, je vais aller au Défi Physio Extra, qui est presque dans ma cour arrière, sur mon terrain de jeux préféré. Ce fut ma première course officielle, j’aimerais bien voir où j’en suis en comparaison avec l’an dernier. J’ai aussi envie d’aller m’amuser avec des amies au « Color me rad » à Québec, sans attente, juste pour le plaisir. Et puis, il y a la course gourmande à Mirabel, le demi-marathon du bois de Belle-Rivière qui me tente, probablement le 10 km. J’irai peut-être aussi m’amuser à la Candy Course.

Ma plus grosse réflexion porte sur l’idée de refaire dès maintenant un demi-marathon. Un vrai de vrai, avec un temps « officiel ». J’irais vers le marathon du Ptit train du nord, qui est nouveau. Un parcours facile, presque toujours en descendant. J’y pense sérieusement. J’en ai parlé à mon amoureux, et il m’a répondu : c’est toi qui vois!

Et puis, il y a le sentier que j’aimerais essayer… Mais je vais me concentrer sur une chose à la fois!

J’ai hâte que le printemps arrive, le vrai. J’en envie de courir juste pour le plaisir, avec le chant des oiseaux dans mes oreilles. Courir sur du solide dans la TransTerrebonne. Ne pas avoir dix épaisseurs sur le dos, ne pas savoir comment s’habiller pour finalement avoir toujours trop chaud!

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s